CLIPPER RACE 6 : LE CHAR D'OR FOND EN DESSOUS

Apollo plonge à l'horizon, miroite et disparaît. Je descends du mât et j'atteins le pont juste au moment où le char d'or se précipite sous la terre pour se préparer à une nouvelle aube.

La promenade sur le pont du soir avait trouvé une drisse de spinnaker prise sur la barre de flèche supérieure. Ça devrait être amusant de monter un mât à 10 nœuds avec un Spinnaker Code 1 volant. Skipper à la barre, quatre personnes aux moulins. Montez sur les drisses de la trinquette, en passant devant l'élastique occasionnel. Peu roulant dans une mer calme, c'est une sacrée vue. Fixez rapidement l'enchevêtrement sur la barre de flèche, retirez quelques morceaux de bungee cassés et rattachez le hale-bas de ris sur le deuxième anneau. Un voyage réussi et réussi à ne pas avoir besoin du couteau. Les boulines sont super à dénouer !

Dans notre progression par vent léger vers le nord en pratiquant quelques nœuds décoratifs, j'ai pensé au nœud Jury Mast Head utile (sur des bateaux beaucoup plus petits !!). Trois boucles à attacher au sommet d'un mât ou d'une souche temporaire pour donner des points d'attache pour l'étai et les haubans. Facilement transformé en un tapis assez joli et légèrement inhabituel. Former 3 anses, se chevaucher pour qu'elles s'emboîtent. Prenez les deux parties centrales, croisez-les et enfilez-les à l'extérieur des anses. Ce sont les anses latérales pour les haubans, l'anse centrale pour l'étai. Mâtez-vous au milieu et serrez les extrémités. Voilà. Pour un tapis, faites tourner l'une des extrémités dans la direction dans laquelle il se déplace et passez par le milieu comme d'habitude sous les dessous, sur les dessus. Suivez le tour et un tapis apparaît.

Je n'aurais jamais pensé que je ferais des logiciels et des algorithmes, mais ma feuille de calcul de suivi automatisé fonctionne maintenant très bien et soutient la prise de décision pour notre navigation. Résultat! Juste le million et un ajustements à faire.

Beaucoup de temps devant nous à Subic Bay pour se préparer. Bien sûr, ce sera plus facile car nous connaissons maintenant la région. Nous avons eu effectivement une mini-circumnavigation, départ et arrivée au même endroit. Pour l'avenir, ce sera bien de se faire de nouveaux amis lors de la prochaine étape sur notre bateau et d'autres équipes aussi. En plus de rester en contact avec des visages familiers, Round the Worlders.

crédits photos : Maeva Bardy